]

Accueil > Zibalbul > J’aime le son du corps

Que se passe-t-il quand on met des capteurs sur les membres et qu’on joue à la balle au prisonnier ? Avec David et Alejandro, les résidents de la Sapinière peuvent jouer de leur corps pour déclencher des sons synthétiques, et œuvrent ainsi à l’invention d’une culture du son et du mouvement. Mais on peut aussi faire de la musique dans les bois avec des instruments plus ou moins traditionnels…

Les Chevaliers de l'Ordre du Grotmoshbür from Ministère de la Fiction Publiqu on Vimeo.