]

Accueil > Zibalbul > Tourisme à Zibalbul

Les centres d’intérêt touristiques

L’archipel ne manque pas de centres d’intérêt. Il faut prévoir une quinzaine de jours au minimum pour en faire le tour :

JPEG - 96.3 ko
Faune sous-marine
De nombreux touristes viennent à Zibalbul pour ses paysages sous-marins, et notamment les poissons colorés. Un certain nombre finit malheureusement dans l’estomac des requins-tigres, qui pullulent, et dont on devine un specimen en haut de cette gravure.
JPEG - 77.4 ko
Poisson-scie
Specimen de poisson-scie. Les dents sont situées sur les nageoires latérales. Il existe de nombreux autres types de poissons-scie : poisson-scie à ruban, poisson-scie circulaire, etc.
Les "puway", reptiles anthropophages de Ratinatar

Les "puway", reptiles anthropophages de Ratinatar

Si par malheur votre dirigeable échouait sur Ratinatar, il ne vous resterait plus qu’à courir très vite en priant le Grand Papillon que les secours ne tardent pas trop.

  • Des safaris de chasse à l’ours.
  • Des jongleurs aux capacités incroyables.
  • Un pont construit à l’envers.
  • Des animaux peu farouches qui vous rendent visite en pleine nature.
  • Des nuages aux reflets verts et orange.
  • Une spécialité locale : la confiture de barbapapa.
  • Une plage naturiste qui s’anime au coucher du soleil.
  • Les fameuses orchidées géantes qui poussent au cœur de la forêt sauvage.
  • Des ouragans de papillons géants.
  • Des nains de jardins uniques au monde qui peuvent repousser s’ils sont ôtés du sol.
  • Des impalas qu’on peut découvrir en moto-cross, en 4x4 et même en bateau.
  • Des appartements dans les arbres.
  • La plus haute éolienne du monde.
  • Une maison hantée dont le propriétaire a péri étranglé, et qui procure aux amateurs des sensations effrayantes.
  • Des reptiles pouvant atteindre 20 mètres et qui dévorent les humains au milieu de paysages magnifiques.
  • Un observatoire où après avoir admiré les étoiles, on peut en manger (mais des étoiles de mer).
  • Des massages aux iris – l’iris est une des plantes endémiques de Zibalbul.
  • Les ruines du Désastre. Le Désastre désigne la destruction totale de plusieurs villages par le pouvoir central pour mater une révolte paysanne. Le site est apprécié des amateurs d’escalade, qui aiment grimper sur les quelques murs restants.
  • Une fontaine à souhaits. Les gens du pays prétendent que les souhaits se réaliseront, pourvu qu’on jette dans la fontaine un objet de valeur.
  • Des écureuils géants qu’on peut acheter et se faire préparer pour les déguster sur place.
  • Une mine d’or retrouvée après avoir été perdue pendant des siècles.
  • Une race d’ânes très fidèles et très amicaux, qui ont la particularité de choisir leur maître.
  • Des nénuphars géants.
  • Une réserve d’éléphants munis de quatre défenses. Les individus de cette espèce présentent la particularité d’être minuscules à la naissance et colossaux à l’âge adulte.
  • D’imposantes dunes de sable bleu qui présentent des formes singulières.

Reptile anthropophage de Ratinatar

Reptile anthropophage de Ratinatar

De nombreux zoologues sont allés explorer Ratinatar, l’île aux reptiles. Aucun, hélas, n’a eu l’occasion de faire le voyage retour. Ceci explique que beaucoup des représentations dont nous disposons soient jugées fantaisistes.

Un plat traditionnel zibalbe

Un plat traditionnel zibalbe

Les spaghetti à la graisse de phoque sont une spécialité locale.

On vient aussi à Zibalbul pour ses restaurants. Les plus connus sont les enseignes du Renard Voleur, du Grizzly Soyeux, du Lion Rigoureux ou du Pêcheur mécontent. Mais d’autres restaurants méritent qu’on s’y attarde : c’est le cas du Chasseur agile, du Pêcheur perché, des Plats d’or ou du Petit Cochon. Parmi les spécialités du pays, citons la pièce montée de millefeuille de grizzly et son glaçage au soufflé de lion (commander 48h à l’avance, 2 pers. min), mais aussi la soupe de champagne au caviar truffé accompagné de son foie gras vanillé (plat aussi savoureux qu’onéreux), pour ne rien dire de la célèbre tartiflette aux tripes d’éléphant servie avec son steak de baleine au cactus frit (pour gros mangeur).

Repas zibalbe

Repas zibalbe

La cuisine zibalbe pâtit d’une mauvaise réputation, sans doute à cause des nombreux plats comportant du sucre et des graisses en quantité déraisonnable.