]

Accueil > Le peuple des machines > Collège Jeanne d’Arc de Guise, du 4 au 7 juin

Pendant quatre jours, Laure Chailloux et Martin Granger sont intervenus au collège Jeanne d’Arc de Guise. Poésie, automates sonores interactifs, bruitages en direct, chant combinatoire, boucles sonores improvisées sur le vif à partir de langage parlé, les élèves en ont vu (et fait) de toutes les couleurs !

Pantoum collectif par les 8 classes du collège

Le sang monte dans les artères
Pour éviter de surchauffer
Les archéologues préfèrent
Rêver, préparer, rechercher

Pour éviter de surchauffer
Il est essentiel de dormir
Rêver, préparer, rechercher
La maîtrise de l’avenir

Il est essentiel de dormir
J’adore déguster des poires
La maîtrise de l’avenir
Les robots ne doivent pas l’avoir

J’adore déguster les poires
Je déteste les soustractions
Les robots ne doivent pas avoir
À ressentir les émotions

Mon corps n’est pas une machine
À ressentir les émotions
Je veux sortir de ma routine
Je déteste les soustractions

Mon corps n’est pas une machine
Je ne veux pas faire le ménage
Je veux sortir de ma routine
Vaisselle, lavage et repassage

Je ne veux pas faire le ménage
J’aimerais me balader dans Guise
Vaisselle, lavage et repassage
Me pèsent, m’agacent et me détruisent

J’aimerais me balader dans Guise
Le rangement et les parents
Me pèsent, m’agacent et me détruisent
Physiquement et moralement

Le rangement et les parents
Nous ferons sortir de nos nerfs
Physiquement et moralement
Comme l’amour et la colère.

Ci-dessous un extrait du pantoum en cours d’élaboration.


Boucles des machines

Nous avons demandé aux élèves qui avaient vu l’exposition Des machines au service du peuple de dire une phrase au micro. Puis nous avons cherché la musicalité de cette phrase, dans un esprit proche du ready-made. Ceux qui n’avaient pas vu l’expo pouvaient inventer leur propre machine.

L’aspirateur
La caméra
Les devoirs
Les erreurs
Les airs
L’imprimante 3D
La machine
La machine (2)
La machine (3)
Machine à coudre
Micro-ondes
Le moteur
La résurrection
La télévision
Le téléphone
 Téléporteur  

Trois haikus comme une machine

Je suis fasciné
Par la chaîne alimentaire
Comme une machine

Tac tac tac tac tac
Chercher des vers en tapant
Comme une machine

Une arbre qui tombe
Vibre vivement
Comme une machine


Haikus déduits d’une musique

Triste de partir
La route d’un océan
Ensoleille un cœur

Gouttes d’eau qui tombent
Festival de la rosée
Univers nouveau

Et un haiku homophonique à partir du précédent. Difficile de garder son sérieux !


Les mille poèmes du corps-machine (oxymores)
En combinant substantif, adjectif et complément du nom dans la liste qui suit, on obtient 10x10x10 = 1000 poèmes

J’ai le métal hurlant d’une étincelle
J’ai la caresse coupante d’une plume
J’ai la scie douce de quitter mes parents
J’ai le clou soyeux d’un archer amoureux
J’ai les cheveux rouillés d’un aventurier
J’ai l’épave brillante d’un souvenir d’enfance
J’ai la lumière terne d’un regard noir
J’ai l’intestin huileux de ma déception
J’ai le carburant sanguin de la lave brûlante
J’ai les veines nouées d’être surveillé


Choses qui nous rendent heureux de ne pas être une machine

Déguster des frites fraîches et croustillantes en regardant le soleil se coucher sur la mer.
Rêver de dormir dans un lit à eau dans la suite présidentielle d’un hôtel 5 étoiles.
L’adrénaline que procure le vertige au sommet du grand huit.
Sauter dans une piscine en pleine canicule.
S’épanouir devant une reprise de volée de Zlatan.
L’odeur forte du gasoil au moment de faire le plein.


Les jeux vidéos

Ça court
Ça manipule
Ça frappe
Ça arrache
Ça tire
Ça connecte
Ça campe
Ça s’accroupit
Ça rush
Ça insulte
Ça vise
Ça s’équipe
Ça kill
Ça décapite
Ça snipe
Ça charge
Ça shoote, ça shoote, ça shoote
Ça geek
Ça concentre
Ça danse
Ça coupe du monde
Ça saute
Ça récolte
Ça pioche
Ça construit
Ça meurt
Ça ressuscite
Ça parle
Ça réanime
Ça gagne
Ça énerve
Ça rage, ça rage ça rage, ça rage


Dérivation synonymique

Le charbon et la vapeur font rouler les trains
Le bois et la fumée font avancer les wagons
L’arbre et le nuage font circuler les locomotives
L’écorce et la pluie encerclent les tracteurs
La sève et la grêle enferment la pelleteuse
Le sang et la neige punissent les grues
Les hormones et la glace interdisent les hérons


Machines inventées et scandées en groupe (enregistrements à venir)

Une machine
qui aide
à faire
à manger
pour grandir
et être
fort comme
un héros
qui vole
au dessus
des nuées
du ciel bleu.

Cette machine
peur construire
des robots
qui sautent
les barrières
des maisons
et mangent
des carottes
pour voler
dans les airs
et plonger
dans l’eau douce

Une machine
qui résonne
et claque
dans le ciel
fait vibrer
les éclairs.
Les éclairs
illuminent
les nuages
qui grondent
de tonnerre
si puissant.
La machine
qui s’arrête
et soudain
le soleil !

Ce robot
peut soul’ver
des motos
de course
de rally
en ville
mais ne peut
pas rouler
sur l’eau claire
de la mer
tout comm’
la terre.

Ce robot
peut détruire
les écoles
et stopper
les devoirs
pour dormir
tout le temps.
Plus de cours
plus de croix
ni d’amis
pour parler
des soucis
dans la cour.


Petit poème qui vient du cœur

Les triangles ça agace
Les translations, les additions,
Les rotations, les équations,
Mais les recréations, ca délasse .... Year !


Poème en graphe


Chanson de la bielle


Poème antonymique


Échauffement rythmique