]

Accueil > Le peuple des machines > École de Marly-Gomont, 26-27 mars et 16 avril

Des machines à inventer des machines…

Avec quatre des cinq classes de l’école de Marly-Gomont, nous sommes partis à la découverte des potentialités de la littérature combinatoire, envisagée comme machine à inventer (en l’occurrence, à inventer de nouvelles machines).

JPEG

Les moyens-grands se sont livrés des des accouplements contre-nature, sortes de chimères. Après avoir proposé des noms de machines, ils les ont découpés pour créer des appareils d’un genre nouveau et d’un intérêt indiscutable : la tromponneuse, l’appareil-moto, le photocoptère, la tracture, le vélodozer, l’ordinapelle, la cafeteuse, la timberture, la ronouille. Ils ont aussi décidé inopinément de deux changements de sexe [1] : le tondeur et la tracteuse. Ensuite, ils ont jeté les bases d’une berceuse à la tronçonneuse. Nous avons enfin considéré notre corps comme une machine, en se demandant ce qui peut bien se passer quand nous « tombons en panne ».

Armés d’un dictionnaire, les CP-CE1 se sont livrés au jeu du « X+N ». Les onze phrases suivantes peuvent servir à fabriquer 1331 machines différentes.

Le traiteur sert à larguer les chandeliers
Le tracas sert à lapider les chandails
Le trait sert à laminer les chandelles
La tractation sert à lamenter les chambres
Le train sert à lapper les chances
Le trajet sert à laisser les chameaux
Le traducteur sert à lâcher les chamois
Le trafic sert à lancer les champions
La tradition sert à lacérer les champignons
La traction sert à lacer les champagnes
Le tracteur sert à labourer les champs

Nous avons aussi ébauché une chanson vache qui exprime tout le désespoir des vaches laitières soumises à la trayeuse électrique :

Quand on me trait
Mon veau n’a pas de lait
Et mon mari
A un anneau dans l’nez

Quand on me branche les griffes
C’est pas vraiment le kiff
Et les tuyaux
Ça me fait des bobos

Quand la machine aspire
C’est encore pire
Et le désinfectant
Me gêne énormément
Meuh !

JPEG

Après quoi, ils sont tombés d’accord pour considérer l’art de faire des bêtises comme le secteur le plus nécessiteux en matière d’investissements industriels. D’où il résulte des études de marché qui devraient bientôt conduire à la commercialisation d’une machine à lancer les bébés, d’une machine à faire des croche-pieds, d’une machine à jeter des papiers par terre, d’une machine à dire des gros mots, d’une machine à pousser les petites sœurs, d’une machine à faire des prouts, d’une machine à renverser les poubelles, d’une machine à casser des verres, d’une machine à crier dans les oreilles, d’une machine à cracher, d’une machine à gribouiller les devoirs, d’une machine à déshabiller tout le monde, d’une machine à arracher le chapeau du facteur.

Bon nombre de ces machines ont été réalisées sous forme de collage avec Delphine (cliquez sur les images ci-dessous pour les voir !) :

PDF - 4.1 Mo
PDF - 10 Mo

Les CM1-CM2 ont de leur côté produit (potentiellement) pas moins d’un million de machines avec un tableau combinatoire, et créé des filigranes sur le mot « machine » :

Écrire des spaghettis à coudre pour laver la vapeur à traire

En écrivant une frite, j’avais cousu du pain lavé pour traire à côté du vent.

Avec tous, nous avons créé de la musique en superposant des boucles sonores.

Orchestre National de Domozique

Par les enfants de Marly-Gomont sous la direction musicale des ingénieurs en chef Al1 et Ant1.

Pygmée

Final countdown

Good morning

La course

Radis rallye

Mon cochon Alfred

Super chanson supercherie

Sibernatus

Contes ready-made

Une bonne façon de fabriquer de la musique sans trop se fouler est de mettre en boucle du langage parlé (ici des extraits de contes proposés par les enfants). Après plusieurs répétitions, le sens disparaît et il ne reste plus que la musique des mots…

Chanson du micro-ondes

Nous avons imaginé une chanson à la gloire d’un appareil ménager. Le jeu consistait à ne pas trop insister sur le sens, mais à tenter de trouver collectivement des rimes. Les notes ont été tirées au sort par les enfants.

Je voudrais être un micro-ondes
Réchauffer mes amis
Je voudrais que mes amis fondent
Quand je leur fais du riz

C’est amusant de faire la ronde
Pour aller à Paris
C’est chouette de découvrir le monde
D’aller en Australie

Si quelqu’un débranche ma prise
Je ne pourrai plus marcher
Et je ne ferai plus de crise
Je ne pourrai plus chauffer

Le blues de la machine

Faire tout le temps la même chose
C’est vraiment la routine
Mettez-moi donc sur pause
J’en ai marre d’être une machine

On m’a fabriquée en Chine
On m’a mis des boutons roses
Il faudrait que je me repose
Car je n’ai pas bonne mine

Chanson des bruits de machine

Portfolio


[1Si vous êtes arrivés sur cette page à cause des mots accouplements et sexe, ce n’est pas notre faute.