]

Accueil > Monstres en Barœul > Poèmes toponymiques de la 6e Brunehilde

À la manière d’Aristide Bruant.

Il y avait un monstre cactus
qui transmettait plein de virus
il était tout couvert d’épines
à la piscine

il avait les orteils palmés
il était très dur à calmer
il ne sortait qu’à Halloween
à la piscine

il était pas très très malin
il en a contaminé plein
on l’appelait tous Corona
rue de Cora

elle avait gobé la planète
cette glauque et atroce bête
elle vous dévorait comme ça
rue de Cora

REFRAIN :
Nos rimes sont recherchées
Elles viennent pas de LIDL
On les a pas trouvées
En cherchant sur Google

il y avait un monstre jaloux
qui avait une corde au cou
avec laquelle il tuait ses frères
à Lacordaire (Nesrine)

il tuait tout ce qu’il voyait
même les poissons il les noyait
il avait construit sa maison
à Action

il engloutissait des marmots
d’un seul coup de son grand râteau
il était tueur en série
rue de la mairie

c’était un monstre très méchant
il aimait surtout les enfants
pour tuer il portait des gants
dans le parc du toboggan (Mohamed)

REFRAIN :
Au collège Descartes
Quand on ouvre notre gueule
vous encaissez des tartes
C’est un nouveau single

il y avait un monstre poilu
qui faisait beaucoup de muscu
il avait un énorme nez
rue Sévigné

il avait des yeux très grands
et aussi d’énormes dents
il sentait la graisse de porc
à la salle de sport

il y avait un monstre gluant
qui léchouillait ses pieds puants
il habitait au fond d’un antre
rue du centre (Ferdinand)

il faisait des meurtres en série
mais il s’en sortait chaque nuit
et disparaissait sans un bruit
rue de la Mairie

REFRAIN :
ne restez jamais seul
dans votre forteresse
car les Monstres en Baroeul
ont besoin de tendresse

l’abominable créature
se régalait de pourriture
jamais elle ne fermait sa gueule
à Mons en Baroeul

elle était tombée trop malade
en dévorant ses camarades
elle les avait tout revomis
rue de la Mairie

elle était pas vraiment futée
elle mangeait tout ce qu’elle trouvait
son ventre finit par exploser
rue de Rabelais

il croassait comme un corbeau
il n’était vraiment pas très beau
il avait des poils sur les bras
chez Moustapha

REFRAIN :
ils vous feront des tresses
en jouant au puzzle
vous n’aurez plus de stress
gagnerez les battle !

il avait tué plein de gens
il aimait surtout les enfants
et les assassinait dans l’eau
parc du bateau

la créature avait des lames
d’où jaillissaient d’énormes flammes
qui nous découpaient en rondelles
au centre Caramel

il y avait une meute de rats
la créature aimait bien ça
à la plancha elle les grailla
chez Moustapha

tout au fond d’un sale bidon
dormait un monstre pas très mignon
on l’appelait tous « le cochon »
rue de ma maison

REFRAIN :
Nos rimes sont recherchées
Elles viennent pas de LIDL
On les a pas trouvées
En cherchant sur Google

il avait une arme à la main
pour lui tuer était un bien
à cause de lui tous ont péri
dans le city

il y avait un monstre de boue
dégageant une odeur de chou
il adorait les déchetteries
à la Mairie

elle effrayait et rugissait
ses griffes acérées s’emmêlaient
elle marchait comme une sauterelle
aux tours jumelles

il était tout émerveillé
par la beauté de ses bébés
mais il les a découpés
à Intermarché

REFRAIN

c’était un ennemi du Bien
il attaquait les pauvres chiens
et vivait au milieu des rats
rue de Cora

100 BPM Rap / refrain